Frank Loesser

Compositeur (New York, 1910 – New York, 1969)

Originaire de New York, Frank Loesser baigne dès sa naissance dans la musique puisque son père est professeur de piano. Ce dernier reconnut néanmoins la faculté de son fils à reconnaître et à jouer au clavier des airs entendus çà et là, et ce dès l’âge de quatre ans. En 1926, Henry Loesser décède subitement. Frank Loesser est alors contraint de subvenir aux besoins de sa famille. Il exerce plusieurs activités dont attaché de presse pour une petite compagnie cinématographique. Il trouve finalement sa voie en composant et en écrivant pour la Tin Pan Alley.

Il gagne rapidement Hollywood après avoir signé un contrat avec la Paramount. Avant d’être célèbre à Broadway, il écrit une multitude de lyrics pour des films de secondes catégories. En 1936, Where’s Charley est le premier spectacle enjoué dont la chorégraphie est réglé par Balanchine. C’est aussi cette année qu’il épouse Lynn Garland dont il se sépare en 1957. Vient ensuite Guys and Dolls en 1950, première comédie dédié à l’univers urbain, centré sur l’univers pittoresque de New York. Il créé sa propre maison d’édition appelée Frank Music Company, qui devient l’une des plus importantes des Etats-Unis, n’hésitant pas à publier des chansons de débutants aux côtés de musiciens confirmés.

Il meurt en 1969 d’un cancer des poumons, âgé seulement de 59 ans. Travailleur acharné qui ne dormait que quelques heures par nuit, Frank Loesser a composé près de 700 mélodies. La critique de l’époque voyait en lui un pionnier de par sa quête d’originalité.

Frank Loesser en 5 dates

  • 1936 : la Paramount propose son premier contrat à Frank Loesser
  • 1939 : Frank Loesser rejoint l’armée de l’air américaine
  • 1950 : création de sa maison d’édition, la Frank Music Company
  • 1959 : se remarie avec Elisabeth Josephine Sullivan, soprano américaine
  • 1962 : réception du Prix Pulitzer pour le théâtre ainsi que deux Tony Awards

*Frank Loesser en 5 œuvres
*

  • 1950 : Guys and Dolls
  • 1956 : The Most Happy Fella est une illustration de la passion de Loesser pour l’opéra avec quantité de duos, trios et récitatifs
  • 1960 : Greenwillow est un échec malgré la bonne prestation de l’acteur Anthony Perkins
  • 1961 : How to succeed in business without really trying est l’un des plus grands succès de Broadway avec 1417 représentations.
  • 1965 : Pleasures and Palaces est la dernière œuvre de Frank Loesser produite de son vivant

Biographie de la documentation de Radio France (octobre 2017)