Jule Styne

compositeur (Angleterre, 1905 – New York, 1994)

Julius Kerwin Stein est né à Bethnal Green dans l’Est de Londres de parents juifs ukrainiens propriétaires d’une épicerie. A l’âge de sept ans, il émigre avec ses parents aux Etats-Unis. Ayant fait montre de son talent pour le piano, il étudie la musique au Chicago College of Music et joue avec des orchestres prestigieux tels que les Orchestres symphoniques de Chicago, de Détroit et de Saint Louis. Mais la petite taille de ses mains le contraint à passer d’une carrière de concertiste à une carrière de pianiste pour un club de strip-tease. En 1926, il se fait engager dans le Ben Pollack Band aux côtés de Glenn Miller et compose son premier morceau pour piano qui remporte un franc succès : Sunday. En 1932, celui qui n’a pas encore changé son nom en Jule Styne, fonde le Jule Stein and his Society Orchestra.

En 1934, il s’installe à New York puis part à Hollywood afin d’être le répétiteur de Shirley Temple, Tony Martin, ou Mary Martin. Pendant de nombreuses années il collabore avec le parolier et musicien Sammy Cahn, qui fourniront quelques chansons à Frank Sinatra. Le couple Styne-Cahn remporte son premier grand succès à Broadway avec High Button Shoes, dirigée par George Abbott et chorégraphié par Jérôme Robbins. Le grand succès suivant, Gentlemen prefer Blondes est donné au Ziegfeld Theater, et compose à cette occasion l’un des monuments de la chanson américaine : Diamonds are a Girl’s Best Friend reprise par Marylin Monroe dans le film d’Howard Hughs en 1953. Les années hollywoodiennes de Styne se terminent par l’obtention d’un Oscar de la meilleure chanson originale en 1954. En 1958, il compose l’un de ses plus grands succès en collaboration avec Ethel Merman : Gypsy. En 1964, c’est l’autre grand succès passé à la postérité qu’il compose avec Robert Merrill et Isobel Lennart : Funny Girl. La version cinématographique réalisée avec Barbra Streisand et Omar Sharif en 1968 devient un film culte. Les dernières années de la vie de Styne sont rythmées par un certain nombre d’échecs. Il meurt le 20 septembre 1994 de suites d’une complication après une opération du cœur.

Jule Styne en 6 dates

  • 1913 : installation de la famille Stein à Chicago
  • 1932 : création du Jule Stein and his Society Orchestra
  • 1947 : première des cinq collaborations avec Jérôme Robbins dans High Button Shoes
  • 1954 : est appelé à la rescousse pour sauver Peter Pan
  • 1956 : sa composition Bells are Ringing destinée à Judy Holliday triomphe
  • 1993 : version filmographique de The Red Shoes réalisé par Stanley Donen. La musique d’un ballet de dix-huit minutes est saluée par la critique, considérée comme la plus ambitieuse musique orchestrale qu’il ait écrite, digne des premières années de Stravinsky ».

Jule Styne en 6 œuvres

  • 1947 : High Button Shoes
  • 1949 : Gentlemen prefer Blonds
  • 1954 : Peter Pan
  • 1959 : Gypsy
  • 1964 : Funny Girl
  • 1974 : Lorelei

Biographie de la documentation de Radio France (octobre 2017)